Aller au contenu
Bâtir Sa Maison » Bricolage » Poêle à granulés : Quelle puissance choisir ?

Poêle à granulés : Quelle puissance choisir ?

Choisir la puissance d’un poêle à granulés n’est pas une mince affaire, de ce choix dépend le bon fonctionnement, la rentabilité et l’entretien de ce mode de chauffage.

Si l’avis d’un expert est judicieux et prépondérant, on peut cependant se faire une opinion en analysant les caractéristiques de son habitation. En effet ce choix dépend de nombreux critères et facteurs qui sont déterminants.

1. La qualité de l’isolation de l’habitation

Le premier de ces critères qui est à mon avis rédhibitoire, est l’habitation passoire thermique, chauffer une telle habitation avec un poêle à granulés est illusoire et économiquement désastreux.

Habitation - passoire thermique
Habitation – passoire thermique

Il reste donc à mon avis 3 types d’habitations, qui sont concernées par un chauffage type poêle à granulés.

Ces trois catégories et ces indications, sont citées à titre indicatif, et concernent uniquement cet article.

  • Classe A: Les habitations neuves qui sont théoriquement soumises à des obligations concernant le classement énergétique et donc étanches à l’air.
  • Classe B: Les habitations relativement récentes, entre vingt et trente ans,  ayant bénéficié de travaux d’isolation: façades, combles, double vitrage. Etanchéité à l’air moyenne.
  • Classe C: Les habitations très anciennes, dans lesquelles une isolation optimale n’est pas possible, excepté les combles et le double vitrage. Mauvaise étanchéité à l’air.
Classement energétique des habitations
Classement énergétique des habitations

2. Situation géographique et Niveau d’isolation

La situation géographique est un facteur déterminant, la région, l’altitude et surtout la nature du climat sont des indications importantes pour les critères de choix.

A titre indicatif, voici une carte décrivant approximativement les types de climats par départements en France Métropolitaine.

Situation géographique et biveau isolation
Situation géographique et biveau isolation

3. Le Volume d’air à chauffer

Le volume d’air à chauffer dans l’habitation doit être soigneusement calculé.

  • Surface/1 KW

Considérons qu’il faut pour une habitation de classe C, une puissance théorique de 1 KW pour chauffer une surface de 10 m², en climat doux.

Surface 1KW
Surface 1KW
  • Volume/1 KW

Cette valeur concerne une habitation de la classe énergétique C, citée précédemment, avec une hauteur de plafond standard de 2,50 m.

Ce qui correspond à un volume d’air de 10m² x H 2,50 = 25 m3.

Volume de chauffe
Volume de chauffe

Si on divise un KW qui est égal à 1000 Watts par 25 m3, on obtient une puissance théorique nécessaire de 40 Watts pour chauffer 1 m3 d’une habitation de classe C.

Hauteur plafond
Hauteur plafond

La hauteur standard minimale de 2,50 m est généralement appliquée aux constructions neuves, mais ce n’est pas une règle absolue, il faut donc tenir compte de la hauteur réelle pour calculer le volume à chauffer et la puissance nécessaire.

Ainsi pour une habitation de classe C de 100 m² de surface, avec une hauteur de plafond  de 2,50 m , ce qui correspond à 250 m3 multipliés par 40 W/m3 la puissance théorique nécessaire sera de 10.000 W, soit  10 KW,  environ 11 KW pour une hauteur de 2,70 m et 12 KW pour une hauteur de plafond 2,90 m.

Puissance de chauffe pour une habitation de classe C en fonction de la hauteur sous plafond
Puissance de chauffe pour une habitation de classe C en fonction de la hauteur sous plafond

Pour une habitation de classe B de surface égale, avec une puissance théorique nécessaire de 32W/m3, les valeurs seront, 8 KW pour 2,50 m de hauteur de plafond, 8,6 KW pour 2,70 m de hauteur et 9,2 KW pour 2,90 m de hauteur.

Puissance de chauffe pour une habitation de classe B en fonction de la hauteur sous plafond
Puissance de chauffe pour une habitation de classe B en fonction de la hauteur sous plafond

Pour une habitation de classe de surface identique, respectant la réglementation thermique basse consommation, avec une puissance théorique nécessaire de 24W/m3, les valeurs seront de 6 KW pour 2,50 m, 6,5 KW pour 2,70 m et 7 KW pour 2,90 m de hauteur sous plafond.

Puissance de chauffe pour une habitation de classe A en fonction de la hauteur sous plafond
Puissance de chauffe pour une habitation de classe A en fonction de la hauteur sous plafond

Ces valeurs concernant une habitation de 100 m², il est évident que les volumes à chauffer changent au prorata de l’augmentation ou de la réduction de la surface, il faut donc multiplier les mètres cubes du volume exact de votre habitation, par la puissance théorique concernant son classement dans l’échelle indiquée précédemment.

4. Climats/puissances

Ces précédentes indications concernent des habitations situées en région climat doux, les rapports de puissance au mètre cube sont différents selon le type de climat de la région de résidence et bien entendu du niveau d’isolation thermique.

Il faut donc tenir compte de  ces facteurs supplémentaires qui  permettent d’affiner le résultat, les différences de puissance par rapport à un climat doux vont être approximativement de 25% de supplément pour le climat tempéré, 50% pour le climat froid.

Ce tableau révèle ces différences de puissance selon la classe énergétique et le type de climat.

Tableau de correspondance climat - puissance de chauffeCapture
Tableau de correspondance climat – puissance de chauffe

Autrement dit, pour simplifier, quelle que soit la classe énergétique de l’habitat en climat doux, il suffit de multiplier les KW de puissance théorique obtenus, par 1,25 pour connaître l’équivalence en zone tempérée, et 1,5 pour connaître l’équivalence en zone froide.

Exemple:

Pour une habitation climat doux classe A surface 100 m² hauteur de plafond 2,5 m

6 KW X 1,25 = 7,5 KW  climat tempéré

6 KW X 1,50 = 9  KW    climat froid.

Le résultat de cette étude vous donne la puissance théorique maximale, qui permettra de chauffer votre volume d’air quelle que soit la température extérieure.

Il est très important pour choisir la puissance du poêle adapté à votre habitation.

Cependant d’autres critères très importants sont à considérer, comme la configuration des pièces à chauffer, ainsi que le type de fonctionnement du poêle à granulés et son positionnement.

Pour cela l’expérience et les conseils d’un installateur proche de votre domicile seront indispensables pour réaliser l’achat du poêle idéal.