Aller au contenu
Vous êtes ici : Bâtir Sa Maison » Electricité » Norme C15-100 : La Mise à la Terre

Norme C15-100 : La Mise à la Terre

La mise à la terre d’une installation électrique est indispensable. Elle joue un rôle majeur dans la mise en sécurité globale de l’installation électrique. Elle permet d’écouler les courants de fuite jusqu’à la terre. Il est important qu’elle soit bien réalisée pour que sa résistance soit la plus faible possible !
Norme C15-100 : La Mise à la Terre

💡 Que doit-on mettre à la terre ?

Toutes les masses métalliques d’un bâtiment doivent êtres mises à la terre (liaison équipotentielle principale). Elles sont raccordées par un conducteur de protection (ou conducteur de terre) de couleur Vert et jaune.

Que doit-on mettre à la Terre ?
Que doit-on mettre à la Terre ?
Branchement des masses métalliques
Branchement des masses métalliques
Branchement des conducteurs de terre
Branchement des conducteurs de terre

La borne principale de terre est soit dans le tableau électrique soit séparée.

💡 Réalisation du circuit de mise à la Terre

Schéma branchement à la terre
Schéma branchement à la terre

A : Un répartiteur de Terre

Sur le tableau de répartition, un répartiteur de terre permet, avec le conducteur principal de terre, le branchement de tous les conducteurs de terre des circuits d’alimentation.
La section de ces conducteurs est proportionnelle à l’intensité nominale des disjoncteurs divisionnaires :

  • 1,5 mm² de section pour les disjoncteurs divisionnaires de 10A ou 16A.
  • 2,5 mm² de section pour les disjoncteurs divisionnaires de 20A.
  • 6 mm² de section pour les disjoncteurs divisionnaires de 32 A.
Tableau de répartition et répartiteur de terre
Tableau de répartition et répartiteur de terre

B : Le conducteur principal de mise à la Terre

Sa section doit être équivalente ou supérieure à la section des conducteurs d’alimentation en aval du disjoncteur de branchement (abonné). Donc des conducteurs qui relient le disjoncteur de branchement au tableau de répartition.

A noter, que pour permettre plus de flexibilité pour l’accès à une puissance souscrite de 12 KVA en monophasé ou 36 KVA en triphasé (courant de réglage 60A). Il est recommandé de mettre en œuvre des conducteurs cuivre de 16 mm² de section pour la liaison entre le disjoncteur de branchement et le tableau de répartition.

Conducteur principal de terre
Conducteur principal de terre

💡 Raccordement de la prise de Terre

C : La liaison Equipotentielle principale

Elle assure la connexion entre le conducteur principal de terre, la ligne équipotentielle, et le conducteur de terre. Chacun de ces conducteurs doit être serré distinctement.

C: Liaison équipotentielle principale de terre
C: Liaison équipotentielle principale de terre

Le but d’une liaison équipotentielle de terre est de limiter les différences de potentiel pouvant apparaître en cas de défaut entre des éléments conducteurs de l’installation. Ce qui évite la propagation de potentiel venant de l’extérieur du bâtiment.
La liaison équipotentielle principale, doit relier les éléments suivants :

  • Toutes les canalisations métalliques d’alimentation en Eau, en Gaz, et le Chauffage-central.
  • Tous les éléments métalliques de la construction et les armatures métalliques du béton armé, accessibles au moment de la réalisation.
  • Les gaines et tresses métalliques des câbles de communication.

Lorsqu’elles proviennent de l’extérieur du bâtiment.

Les armatures métalliques internes dans des éléments préfabriqués en béton armé, ne sont pas considérées comme accessibles.

Différence de potentiel
Différence de potentiel

La liaison équipotentielle principale de terre, ainsi réalisée, va annuler toutes différences de potentiel !

Pas de différence de potentiel
Pas de différence de potentiel

 D : la barrette de mesure

Barrette de mesure
Barrette de mesure

Placée de façon accessible de préférence à l’intérieur du bâtiment, la barrette de mesure permet de déconnecter la prise de terre de l’installation électrique, pour pouvoir effectuer la mesure de résistance de la prise de terre.

Barrette de mesure ouverte
Barrette de mesure ouverte

💡 Réaliser une prise de Terre

Il existe deux principales façons de réaliser une prise de terre :

  • les conducteurs enfouis horizontalement
  • et les piquets verticaux.

Les conducteurs enfouis horizontalement peuvent être disposés de 2 façons :

En F : En boucle à fond de fouille, c’est la solution la plus efficace ;

Tresse en fond de fouille
Tresse en fond de fouille

Autre possibilité, dans une tranchée horizontale d’au moins un mètre de profondeur, un conducteur de cuivre nu de 27 mm² au départ de la barrette de mesure.

Départ de la barrette de mesure
Départ de la barrette de mesure

D’au minimum 3 mètres de longueur disposé sur le fond de la tranchée, et recouvert essentiellement de terre.

Tresse en fond de tranchée
Tresse en fond de tranchée

En E : Les piquets verticaux

Une profondeur d’enfoncement est d’au moins 2 mètres est nécessaire !

Piquet vertical
Piquet vertical

En terrain rocailleux, si la résistance de la terre est trop importante, il est possible d’améliorer cette résistance en plantant à la profondeur maximale possible, plusieurs piquets espacés d’au moins leur longueur, et reliés entre eux.

Série de piquets de terre
Série de piquets de terre

Dans le cas de prises de terre multiples (dépendances, garage etc.), ces prises de terre doivent être reliées entre elles par un conducteur de terre gainé de 16 mm² de section, ou bien un conducteur de 25 mm² en cuivre nu.

Généralement le contrôleur Consuel, considère une prise de terre comme bonne, lorsque sa résistance se situe entre 0 et 50 ohms et préconisera donc un disjoncteur différentiel de branchement (abonné), de 500 ma.

Dans certains cas très particuliers, un disjoncteur de sensibilité plus élevée pourra être préconisé, comme indiqué sur ce tableau.

Tableau de sensibilité des disjoncteurs différentiels de branchement
Tableau de sensibilité des disjoncteurs différentiels de branchement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.