Vous êtes ici : Accueil » Uncategorized » Projet de Construction d’une Toiture Traditionnelle Région Provence

Projet de Construction d’une Toiture Traditionnelle Région Provence

En cours d’autoconstruction d’une maison d’habitation, arrivée à la dalle du
plafond, je modélise en trois dimensions grace à sketchup, le plan de la toiture
Pour bien visualiser et détailler chaque étape que je devrai respecter !

 La toiture que je vais créer comportera deux faîtage décalés, je monterai donc sur la moitié de la surface, deux pignons avec un rang de briques.

Et sur l’autre moitié, trois pignons avec trois rangs de briques.

A l’aide de chevrons et de cordeaux, je représenterai dans l’espace le gabarit des pignons, 
ils feront 167 cm du faîtage à la base pour respecter 33 pour cent de pente

Sur  chaque coté des pignons, je réserverai 26 cm  pour bâtir deux rangs de génoises

Je construirai ensuite les pignons en réservant les opes d’emplacement des poutres de bois.

Les pignons au centre de chaque partie de la toiture auront des opes de réservation plus larges, car ils réceptionneront deux poutres de bois.

Le pignon de séparation de la toiture comportera une rangée d’opes de réservation supplémentaire en fonction du décalage des deux parties de la toiture !

Je bâtirai ensuite avec des tuiles canal un premier rang de génoises que je ferai dépasser de 11 cm par rapport aux  briques du mur.





Sur ce premier rang de génoises je scellerai un rang de parefeuilles que je ferai dépasser de 3 cm par rapport aux tuiles canal.

Enfin sur les parefeuilles je bâtirai un second rang de génoises que je ferai dépasser de 11 cm .



A ce stade-là, je pourrai commencer à mettre en place les poutres de  section 12 sur 24 cm



Le décalage des deux parties de la toiture, sera alors bien visible .


Viendra ensuite le moment de mettre en place les chevrons de section 6 x 8 cm

Sur chaque rive de la toiture je fixerai un chevron à 3 cm du bord pour pouvoir fixer les tuiles de rives , il sera positionné de façon à ce que son extrémité inférieure vienne au contact du second rang de génoise.

Son extrémité supérieure elle, arrivera  au point de faîtage.

Les autres chevrons seront fixés ensuite à 50 cmd’intervalle



Tous les chevrons étant en place, je ferai une arase au mortier sur les génoises et sur toutes les façades dans le prolongement des chevrons jusqu’au bord de la tuile canal du deuxième rang de génoise.
Cette arrase permettra de coller les premières tuiles du bord


Ceci fait je commencerai à couvrir la toiture avec des voliges en sapin traitées de 18 mm d’épaisseur

Bien clouée sur les chevrons, cette couverture apportera une isolation supplémentaire et surtout une protection contre l’intrusion de nombreuses poussières feuilles et autres éléments qui sans cela s’accumulent dans les combles.


Je mettrai ensuite en place des lisses en sapin de 14 cmde largeur et  2 cm d’épaisseur traitée autoclave, sur toute la longueur du faîtage, maintenues par des pattes de fixation, elles serviront à fixer le closoir et les tuiles de faîtage .


Je passerai ensuite à la mise en place des liteaux de  section 25 x 47 mm, je commencerai par fixer un liteau sur la tranche à 3 cm du bord des genoises , dans lequel des pointes seront positionnées pour permettre le scellement au mortier

Je fixerai ensuite un autre liteau à plat au ras de la première volige

Puis je fixerai tous les liteaux nécessaires sur chaque pan de toiture, selon la valeur du  pureau, distances préconisées entre les liteaux, en fonction des tuiles choisies.


Lorsque tous les liteaux seront en place, je fixerai les pattes de support des gouttières,  une sur chaque chevron, sur toutes les façades .

Puis je mettrai ensuite en place les berceaux de gouttière et les chenaux

Ce sera ensuite le moment de faire la couverture, je débuterai par la mise en place des tuiles de rives, ici des rives gauches !


La pose des tuiles se fera ensuite rang par rang dans le sens vertical.


Lorsque les deux pans de toiture seront terminés, je mettrai en place les closoirs

Puis  ensuite pour terminer les tuiles faîtières !


A se stade-là ma toiture sera pratiquement terminée



Vidéo Récapitulative:


Daniel MARCELLIN


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *