Aller au contenu
Bâtir Sa Maison » Uncategorized » Poser une Fenêtre en Applique : méthode et illustrations

Poser une Fenêtre en Applique : méthode et illustrations

La mise hors d’air d’une habitation en construction passe notamment par la pose des fenêtres et donc de menuiseries extérieures. Nous allons voir ici, comment se déroule la pose d’une fenêtre en applique.

La pose des huisseries et menuiseries extérieures est un étape importante dans la construction d’une maison.
En tant qu’auto-constructeur, je recherche comme beaucoup de bricoleurs de nombreux renseignements sur Internet comme auprès de professionnels. Et je suis souvent confronté à des termes spécifiques inhérents à tel ou tel corps de métier qui ne sont pas forcément toujours facile à comprendre.

Le vocabulaire propre à la menuiserie

Donc pour commencer, nous allons « décoder » quelques termes et appellations en matière de menuiserie. Quel que soit le matériau employé (PVC, Aluminium ou Bois), on retrouve toujours le même vocabulaire.

Le schéma ci-dessous reprend les termes de base employé pour décrire les éléments de base d’une fenêtre (bloc-fenêtre).
 

Vocabulaire-menuiserie-fenetre-en-applique
Vocabulaire menuiserie pour une fenêtre en applique
  1. Ouvrant ou Battant
  2. Cadre ou Dormant
  3. Traverse Basse
  4. Traverse Haute
Vocabulaire - Bloc fenêtre
Vocabulaire – Bloc fenêtre
  1. Feuillure
  2. Tapée : largeur du dormant, en général de 8 à 16 mm selon l’épaisseur de l’isolant.

L’Embrasure, est l’ouverture laissée dans le mur pour la pose des menuiseries.

Embrasure de la fenêtre
Embrasure de la fenêtre

 
Pour ce qui concerne les dimensions des menuiseries, elles sont pratiquement toujours désignées par le terme « Dimensions tableau » !
 
Ces dimensions sont celles de l’embrasure maçonnerie finie, donc avec l’enduit !
 
Cette embrasure devra donc être plus grande que ces dimensions données, mais pas plus de 1cm ou 1,5cm de  chaque coté pour pouvoir enduire par la suite !

Pour la hauteur, il faudra compter 1cm de plus que la hauteur tableau entre le linteau de l’embrasure et le rejingot de l’appui de fenêtre !

Exemple, pour une fenêtre de L 140 X H 145, l’embrasure devra faire 142cm de large et 146cm du rejingot de l’appui de fenêtre au linteau !
 

Pose de l’appui de fenêtre
Explications :
1 Oreille, elle dépasse de l’embrasure de chaque coté !
2 Rejingot, c’est le rebord sur lequel reposera la fenêtre ! 

1 = Plaque de plâtre BA13
2 = Isolant
3 =  L’appui de fenêtre est scellé au mortier ou collé selon le cas, le talon de l’appui de fenêtre ici, est positionné à l’aplomb du mur !
 

  Mais tout les appuis de fenêtre n’ont pas une forme identique, il faudra toutefois veiller à ce que la traverse basse de la fenêtre repose sur le rejingot en laissant libre l’emplacement de la feuillure !
 
Mise en place de la fenêtre:
 
Pour fixer correctement la fenêtre, il faut utiliser des clameaux , il en existe de plusieurs sortes et dimensions selon les fabricants de menuiseries !
 
Ce sont de petites pièces métalliques comme celle ci:

 
Les clameaux se glissent dans les feuillures prévues à cet effet sur le dormant !
 

Sur ces clameaux viendront se fixer les pattes de scellement !
Comme pour les tapées, elles existent en plusieurs dimensions,selon l’épaisseur de l’isolant , de 80 à 160mm voire plus !
 

 
Il suffit ensuite de les faire glisser à l’endroit voulu !
 

Les pattes de fixation doivent être positionnées en priorité, au voisinage des axes de rotation des ouvrants (paumelles), ainsi que des points de condamnation des ouvrants sur le dormant, la distance maximale entre deux fixations, ne doit pas excéder 80 cm !
 

Sur la traverse supérieure et surtout sur la traverse basse qui reposera sur l’appui de fenêtre, ce sera des pattes équerres qui seront positionnées !
Comme celle-ci :



 
Pour les fenêtres en Aluminium, il est fortement recommandé, de munir les pattes de scellement de Rupteurs Thermiques, car chaque patte représente un pont thermique en puissance, qui transmettra rapidement les écarts de température extérieure à la structure de la fenêtre !
 
Rupteur Thermique :

 

 
Lorsque les pattes de fixation sont positionnées sur le dormant de la fenêtre, on peut ajouter à chaque patte, une vis de renfort dans le dormant !
 

 
  Avant de mettre en place la fenêtre, il faut prendre quelques précautions  !
 
Il faut s’assurer que tout le pourtour de l’embrasure présente une planéité
parfaite, pour cela j’utilise une règle !



Si nécessaire, j’applique sur 10 cm de largeur autour de l’embrasure un enduit de rebouchage pour redresser !

 
Ensuite je fais avec une petite meuleuse d’angle, une encoche au ras du mur de chaque coté de l’appui de fenêtre !
 

 
Puis je présente la fenêtre pour tracer l’emplacement des chevilles de fixation !
 
Certains, préconisent d’enlever les battants et ne présenter que le cadre, en ce qui me concerne, je préfère  présenter l’ensemble, je pense que cela peut éviter certaines distorsions du cadre !
 

 
Là, on voit très bien l’utilité de l’encoche faite à la meuleuse dans l’appui de fenêtre !
 

Une fois les emplacements tracés, je perce avec un foret béton de 10 mm de diamètre !

 

J’utilise des chevilles de ce type, elles sont idéale dans les matériaux creux :

 
Je mets en place les chevilles !

 

Avant de mettre en place la fenêtre, j’applique sur le rejingot un joint compressible,
 
c’est un boudin de mastic de 8 mm de diamètre adapté à cet emploi, il s’écrasera lors de la pose de la fenêtre et assurera une étanchéité parfaite !
 

 
Il est conditionné en rouleau de 10 mètres !

 
J’applique autour du cadre de la fenêtre coté extérieur,  le même joint !
 

Sur les trois cotés !

 
Ceci fait, je peux mettre la fenêtre en place et la fixer !
 
Une vis avec rondelle à chaque patte !



Lorsque tout est bien fixé, je fais un autre joint silicone tout autour de la fenêtre pour parfaire l’étanchéité !
 



Et voilà c’est terminé , la fenêtre est maintenant posée convenablement et bien calfeutrée !

 

Vidéo récapitulative :