Aller au contenu
Bâtir Sa Maison » Les outils » Présentation du Poste à Souder TIG

Présentation du Poste à Souder TIG

Dans cet article, nous allons voir ce qu’est un poste à souder TIG, son principe, son fonctionnement, ses équipements, ses applications, ses avantages et ses inconvénients.

Présentation du Poste à Souder TIG
Présentation du Poste à Souder TIG

La soudure TIG (également connue sous le nom de soudage sous gaz inerte ou soudage à l’arc sous gaz tungstène) est un procédé de soudage qui utilise un arc électrique très intense pour fournir la chaleur nécessaire pour soudure deux pièces ensemble. Pour ce soudage, une électrode non consommable en tungstène est utilisée et aucun matériau d’apport n’est généralement nécessaire.
Toutefois, dans certains cas, une baguette de soudure peut être introduite dans la zone de soudure et fondue avec le métal de base.

Fonctionnement d’un Poste à Souder TIG

La soudure TIG est principalement utilisée pour le soudage des alliages d’aluminium et est appréciée pour ses nombreux avantages, tels que la précision et la capacité à souder des matériaux fins. Cependant, cette méthode de soudage nécessite des équipements spéciaux et peut être coûteuse à mettre en place.

▶ Principe du soudage TIG

Le soudage TIG est un procédé de soudage qui utilise un arc électrique de haute intensité pour assembler deux pièces de métal ensemble par fusion.

Pour ce soudage, l’arc est créé entre l’électrode de tungstène et la pièce à souder en connectant la pièce à la borne positive et l’électrode à la borne négative. L’énergie thermique produite par l’arc est utilisée pour fondre les deux pièces de métal et les assembler. Un gaz de protection est également utilisé pour protéger la surface de la soudure contre l’oxydation. Le soudage TIG fonctionne selon le même principe que le soudage à l’arc.

▶ La source d’énergie

Pour le soudage TIG, un équipement spécial est nécessaire, en particulier une source d’énergie à haute tension.

Cette source d’alimentation peut utiliser à la fois du courant alternatif et du courant continu, selon le type de métal à souder. Le courant continu est souvent utilisé pour souder de l’acier inoxydable, de l’acier doux, du cuivre, du titane, des alliages de nickel, etc., tandis que le courant alternatif est utilisé pour souder de l’aluminium, des alliages d’aluminium et du magnésium. La source d’alimentation est composée d’un transformateur, d’un redresseur et de commandes électroniques, et génère généralement un arc électrique de tension de 10 à 35 V et de courant de 5 à 300 A.

▶ La Torche TIG

La torche TIG est un élément crucial pour le soudage TIG. Elle est composée de trois parties principales : l’électrode en tungstène, les pinces de serrage et la buse.

La torche peut être refroidie à l’eau ou à l’air. Les pinces de serrage sont utilisées pour maintenir l’électrode de tungstène en place et sont disponibles en différents diamètres en fonction du diamètre de l’électrode. La buse permet à l’arc et aux gaz de protection de circuler dans la zone de soudage. La section de la buse est petite, ce qui permet d’obtenir un arc d’une grande intensité. La buse du TIG doit être remplacée régulièrement car elle s’use rapidement à cause des étincelles intenses.

▶ Le Système d’alimentation en gaz protecteur

Normalement, l’argon ou d’autres gaz inertes sont utilisés comme gaz de protection. L’objectif principal du gaz de protection est de protéger la soudure de l’oxydation. Le gaz protecteur ne permet pas à l’oxygène ou à l’air de pénétrer dans la zone soudée. Le choix du gaz inerte dépend du métal à souder. Il existe un système qui régule le débit de gaz protecteur dans la zone de soudage.

▶ Le Matériau d’apport

Le soudage de tôles fines ne nécessite généralement pas l’utilisation de matériau d’apport. Cependant, pour les soudures épaisses, un matériau d’apport peut être utilisé. Ce matériau d’apport est souvent sous forme de baguettes qui sont insérées directement dans la zone de soudage.

Principe d’un poste à souder TIG en résumé :

  • Pour commencer, un courant à haute intensité et à faible tension est fourni par la source d’alimentation à l’électrode de soudage ou électrode en tungstène. Habituellement, l’électrode est connectée à la borne négative de la source d’alimentation et la pièce à souder à la borne positive.
  • Le courant fourni crée une étincelle entre l’électrode en tungstène et la pièce à souder. L’électrode en tungstène est non consommable et produit un arc très intense. Cet arc génère de la chaleur qui fond les métaux de base pour créer un joint de soudure.
  • Les gaz de protection, tels que l’argon et l’hélium, sont fournis à la torche de soudage par l’intermédiaire d’une vanne de pression et d’une vanne de régulation. Ces gaz forment un écran qui empêche l’oxygène et les autres gaz réactifs de pénétrer dans la zone de soudage. Ils créent également un plasma qui augmente la capacité thermique de l’arc électrique, ce qui améliore la capacité de soudage.
  • Il n’est pas nécessaire d’utiliser de matériaux d’apport pour souder des matériaux minces, mais pour réaliser des joints épais, on utilise des matériaux d’apport sous forme de baguettes que le soudeur introduit manuellement dans la zone de soudage.

Dans quels cas utilise-t-on un poste à souder TIG ?

Le poste à souder TIG est principalement employé pour la soudure de l’aluminium et ses alliages, ainsi que pour celle de l’acier inoxydable, des alliages de carbone, de cuivre et de nickel. Il est aussi utilisé pour souder différents métaux et est largement employé dans l’industrie aérospatiale.

Les avantages et les inconvénients d’un poste à souder TIG

✅Avantages du poste à souder TIG

  • Un joint plus solide que le soudage à l’arc sous protection
  • Une résistance accrue à la corrosion et une plus grande ductilité
  • La possibilité de créer une grande variété de joints
  • Pas besoin de flux
  • Facilement automatisable
  • Bien adapté aux tôles fines
  • Bonne finition de surface grâce à l’absence d’éclaboussures ou d’étincelles
  • Joint sans défaut grâce à l’électrode non consommable
  • Meilleur contrôle des paramètres de soudage
  • Utilisation du courant alternatif ou continu comme source d’alimentation.

❌Inconvénients d’un poste à souder TIG

  • Épaisseur maximale du métal à souder : environ 5 mm
  • Nécessite une main-d’œuvre très qualifiée
  • Coût initial ou d’installation élevé par rapport au soudage à l’arc
  • Procédé de soudage lent.


En résumé, nous avons exploré le soudage TIG, sa technique, son matériel, ses utilisations, ses avantages et ses inconvénients. Si vous avez des questions à propos de cet article, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires. Si vous avez apprécié cet article, n’oubliez pas de le partager sur vos réseaux sociaux.