Aller au contenu
Vous êtes ici : Bâtir Sa Maison » Electricité » Norme C15-100 : La Salle de Bains

Norme C15-100 : La Salle de Bains

La Salle de Bains
La Salle de Bains

Les règles suivantes s’appliquent à tous les locaux, contenant une baignoire ou bien une douche, avec ou sans receveur. Ces règles s’appliquent aux locaux spécifiques à cet usage (salle d’eau, salle de bains), mais aussi à toute autre pièce comme par exemple une chambre. Elles s’appliquent également aux emplacements où sont installés des Spas.

Les volumes de protection

En raison de la diminution de résistance du corps humain lorsqu’il est immergé, des mesures de sécurité, doivent être respectées dans les locaux concernés.

La norme définie quatre volumes correspondant chacun à des règles précises concernant l’installation électrique et les caractéristiques des matériels électriques utilisables.

Volumes 0, 1, 2 et 3

Volumes de protection
Volumes de protection

Le Choix des matériels

Tous les circuits desservant le local contenant une baignoire ou une douche, doivent être protégés par un ou plusieurs dispositifs différentiels à haute sensibilité (30mA).

 Leur intensité nominale dépend de l’application de la règle de l’amont ou de l’aval.

Sauf les circuits en très basse tension de sécurité (TBTS) ou en aval d’un transformateur de séparation, (seul le circuit secondaire est dispensé de protection différentielle : le circuit alimentant le transformateur doit être protégé par un Dispositif Différentiel Résiduel 30Ma.

Un transformateur de séparation, aussi appelé (transformateur d’isolement), est un appareillage électrique permettant l’isolement entre plusieurs parties actives dangereuses ; en d’autres termes le transformateur de séparation est un organe sécuritaire !

Transformateur de séparation
Transformateur de séparation

Matériels électriques dans les locaux contenant une baignoire ou une douche

Ces matériels doivent posséder un indice de protection contre l’eau, (IP), au moins égal à ceux indiqués dans ce tableau.

Les appareils de classe I, semi-fixes, tels que lave-linge, sèche-linge, ne doivent en aucun cas se trouver dans les volumes 0, 1 et 2.

Les chauffe-eau électriques, alimentés en 230 volts, s’ils ne peuvent être installés ailleurs, sont admis dans les volumes 1 et 2, à condition que leur circuit d’alimentation soit protégé par un Dispositif Différentiel Résiduel 30 mA.

Indices de protection
Indices de protection

Limitation des volumes 1 et 2 par une paroi

Les volumes 1 et 2 peuvent être limités par une paroi, jointive au sol, fixe et pérenne, si la hauteur de la paroi est égale ou supérieure à celle du volume concerné.

Dans ce cas, le volume concerné s’étend en opérant un contournement horizontal de la paroi.

En outre, une paroi fixe et pérenne non jointive au sol ne limite pas le volume, et une paroi fixe et pérenne non jointive au mur limite le volume en tenant compte de la règle du contournement.

Dans tous les autres cas, une paroi ne délimite pas le volume.

Limitation de volume par une paroi
Limitation de volume par une paroi

Limitation du local par un plafond ou un faux plafond

Un plafond non ajouré fixe et pérenne, ou un plafond non ajouré démontable à l’aide d’un outil, limite le local, l’espace se trouvant au-dessus ne fait plus partie de ce local.

Limitation de volume par un plafond fixe
Limitation de volume par un plafond fixe

Un faux plafond ajouré ou démontable sans l’aide d’outils, ne délimite pas le local et n’est pas pris en compte dans la définition des volumes.

Limitation du local par plafond ajouré
Limitation du local par plafond ajouré

Liaison équipotentielle supplémentaire (L.E.S)

Tous les locaux contenant une baignoire ou une douche doivent comporter une liaison équipotentielle supplémentaire (LES). Cette liaison doit être réalisée dans l’ensemble du local.

Elle doit relier toutes les canalisations métalliques (Eau chaude et froide, chauffage, gaz…).

Elle doit relier les corps des appareils lorsqu’ils sont métalliques, les armatures métalliques du sol, tous les autres éléments conducteurs accessibles (huisseries etc.).

Il est interdit de relier à la liaison équipotentielle supplémentaire l’enveloppe métallique des matériels de chauffage des (classe II).

Liaison équipotentielle locale
Liaison équipotentielle locale

Le raccordement de cette liaison équipotentielle supplémentaire, doit être soit direct vers le bornier de terre du tableau de répartition.

 Soit via une boîte de connexion spécifique à l’ensemble des circuits concernés par le local (cette boîte contient un bornier de raccordement).

Le conducteur assurant la liaison équipotentielle est, de préférence, soudé aux canalisations ou éléments conducteurs, ou bien solidement fixé par des attaches et colliers.

Types de conducteurs et conditions de pose

Le conducteur de cette liaison équipotentielle supplémentaire, ne doit en aucun cas être noyé dans les parois.

Types de conducteurs et conditions de pose
Types de conducteurs et conditions de pose