Aller au contenu
Vous êtes ici : Bâtir Sa Maison » Plomberie » Comment tester le thermostat d’un chauffe-eau électrique ?

Comment tester le thermostat d’un chauffe-eau électrique ?

Lors d’une panne de chauffe-eau électrique, il est parfois nécessaire de tester le thermostat afin de localiser la panne.

▶ Les différents modèles de thermostats

Il existe 3 principaux modèles de thermostat qui sont utilisés sur les chauffe-eaux électriques.

✅ Le thermostat électronique

Le thermostat électronique équipe les chauffe-eaux haut de gamme.

Thermostat électronique
Thermostat électronique

Le thermostat à bulbe qui équipe certaines chaudières et chauffe-eaux

Thermostat à bulbe
Thermostat à bulbe

Le thermostat à canne, que l’on rencontre le plus souvent sur la majorité des chauffe-eaux cumulus électriques.

Thermostat à canne
Thermostat à canne

Pour tester ce type de thermostat, c’est assez simple, d’autant plus si l’on connaît son mode de fonctionnement.

Fonctionnement du thermostat à canne :

Le boitier contenant le mécanisme est serti, et donc non démontable, je vais tenter de vous expliquer son fonctionnement en schématisant.

Ce système est basé, sur la dilatation thermique des métaux.

Il s’agit là de l’utilisation de (bilames), elles sont composées d’un assemblage de deux matériaux métalliques, possédant des coefficients de dilatations linéaires très différents.

Dans le cas de notre exemple une lamelle de cuivre.

Lamelle de cuivre
Lamelle de cuivre

Co-laminée avec une lamelle de manganèse.

Lamelle de manganèse
Lamelle de manganèse

Sous l’effet de la chaleur, la différence de dilatation linéaire des matériaux métalliques, va provoquer un cintrage du bilame, et c’est cet effet qui est utilisé pour créer le mécanisme d’un contact, pour l’ouverture ou la fermeture d’un circuit électrique.

Bilame cintré
Bilame cintré

Démontage du thermostat à canne :

Pour tester le bon fonctionnement d’un thermostat à canne, il faut le démonter pour l’extraire du chauffe-eau.

Avant toute action, il faut couper l’alimentation électrique du chauffe-eau,

Danger
Danger

soit en positionnant les curseurs  de l’interrupteur différentiel et du disjoncteur divisionnaire dédié à son alimentation, en position « OFF ».

Différentiel et divisionnaire coupés
Différentiel et divisionnaire coupés

Soit en actionnant le curseur  du disjoncteur général de l’installation sur la position « OFF ».

Disjoncteur général coupé
Disjoncteur général coupé

Ceci fait j’accède au chauffe-eau.

Chauffe-eau cumulus électrique
Chauffe-eau cumulus électrique

Et j’ôte le capot de protection du branchement électrique.

Capot protection branchement électrique
Capot protection branchement électrique

J’accède ainsi au thermostat.

Emplacement thermostat
Emplacement thermostat

Il faut maintenant avant tout, par mesure de sécurité, vérifier l’absence de tension sur les cosses d’alimentation !

Soit avec un tournevis testeur, au contact de la cosse de phase la lampe-témoin doit rester éteinte pour signifier l’absence de tension !

Test absence de tension 1
Test absence de tension 1

Idem au contact de la cosse de neutre !

Test absence de tension 2
Test absence de tension 2

Soit à l’aide d’un multimètre, il faut alors placer le curseur sur la plage du voltmètre courant alternatif, sur la valeur 500 volts.

Plage 500 volts alternatif
Plage 500 volts alternatif

Je place ensuite les aiguilles de sonde sur les cosses correspondantes, sonde rouge pour la phase, sonde noire pour le neutre.

Contact des sondes
Contact des sondes

Je ne dois avoir alors, aucune valeur affichée sur l‘écran du multimètre.

Aucune valeur
Aucune valeur

Il est prudent à ce stade-là, (pour les électriciens d’un jour), de prendre une photo, avant de débrancher les conducteurs du thermostat.

Je débranche donc maintenant tous les conducteurs d’alimentation et de départ vers la résistance.

Tous les conducteurs débranchés
Tous les conducteurs débranchés

Je débloque ensuite l’écrou de la patte de fixation du thermostat.

Déblocage écrou thermostat
Déblocage écrou thermostat

Je le dévisse

Dévissage écrou thermostat
Dévissage écrou thermostat

Et je peux maintenant dégager le thermostat et le sortir du fourreau.

Extraction du thermostat
Extraction du thermostat

Maintenant pour le tester, le facteur important à prendre en compte, est la température de l’eau contenue dans le ballon, si elle est chaude, il faut refroidir le thermostat à une température ambiante  inférieure à 30 degrés centigrades.

Pour cela, on peut par exemple, le placer quelques minutes dans un réfrigérateur.

Ceci fait le test va s’effectuer en deux opérations, pour la première, j’utilise le multimètre, je vérifie qu’il y est bien une continuité entre les bornes d’alimentation et les bornes de sorties vers la résistance, lorsque le thermostat est froid et donc  en phase de chauffe.

Thermostat à l'établi
Thermostat à l’établi

La plage de contrôle de la température sur ce type de thermostat, est souvent graduée de 1 à 5, ces graduations correspondent généralement à une température réglée entre 50 et 70 degrés centigrades, pour notre exemple, il est réglé au quatrième plot, donc environ 65° centigrades.

Plage contrôle température
Plage contrôle température

Je règle donc le multimètre sur la plage « Test de continuité »,

Plage test de continuité
Plage test de continuité

L’écran indique la valeur infinie.

La sonde rouge doit être branchée sur la borne polyvalente.

Borne polyvalente
Borne polyvalente

Si je mets alors en contact les deux aiguilles de sonde, le multimètre va émettre un son continu, et l’écran va afficher une valeur zéro, la continuité est effective.

Test et buzzeur continuité
Test et buzzeur continuité

Je vérifie donc qu’il y a bien  sur le thermostat, continuité entre la borne d’alimentation de phase et une des deux bornes de sortie vers la résistance, (généralement chaque borne d’entrée à sa borne de sortie accolée), donc ici la borne N°1 et la borne N°2.

La sonnerie retentie, il y a bien continuité, la liaison de la phase à la résistance est effective.

S’il ne se passe rien, le thermostat est défectueux !

Test continuité phase
Test continuité phase

Je répète la même opération avec la borne de neutre N°4 et la borne de sortie  N°3.

Test continuité neutre
Test continuité neutre

La sonnerie retentie, il y a bien continuité, le neutre de l’alimentation est bien relié à la résistance.

S’il ne se passe rien, le thermostat est défectueux !

La première opération destinée à vérifier les continuités d’alimentation de la résistance est effectuée, je vérifie maintenant le bon fonctionnement, du mécanisme thermique de coupure de l’alimentation de la résistance.

Sur ce schéma on constate que le mécanisme thermique coupe bien la phase et le neutre. 

Schéma coupure phase et neutre
Schéma coupure phase et neutre

La vérification de coupure de l’alimentation de la résistance par le mécanisme thermique peut donc se tester  simplement sur un des deux pôles d’alimentation !

Je fixe donc une aiguille de sonde sur la borne N°1, et la seconde aiguille sur la borne N°2.

Mise en place des sondes test coupure thermique
Mise en place des sondes test coupure thermique

La sonnerie retentie, avec la flamme d’un briquet, je chauffe la canne du thermostat.

Chauffage de la canne
Chauffage de la canne

Dès que la flamme lèche la canne, rapidement les 65° correspondants au réglage du thermostat sont atteints, la sonnerie stoppe, je retire instantanément la flamme du briquet.

Je vérifie alors la position du bouton de sécurité du thermostat, s’il n’est pas sortie de son logement, j’attends que la canne refroidisse, et que la sonnerie retentisse à nouveau, si c’est bien le cas le thermostat fonctionne bien !

Vérification bouton de sécurité position "ON"
Vérification bouton de sécurité position « ON »

Si rien ne se passe ou bien qu’un « clic » s’est fait entendre et que le bouton de sécurité est sortie de son logement, cela signifie que le mécanisme de contrôle thermique ne fonctionne plus, seul le bilame de sécurité à déclenché, le thermostat est défectueux !

Bouton de sécurité position "OFF"
Bouton de sécurité position « OFF »