Vous êtes ici : Accueil » Electricité » Alimentation en triphasé : Comment équilibrer les phases ?

Alimentation en triphasé : Comment équilibrer les phases ?

Cet article n’est pas un cours sur les installations en courant triphasé, il s’agit là pour moi de partager en tant qu’autoconstructeur les informations et les procédures à suivre que j’ai pu récolter pour effectuer mon installation domestique personnelle avec une alimentation triphasée.

Je n’ai donc pas la prétention de donner des conseils et des instructions concernant ce genre d’installation électrique.

Je rappelle toutefois que toutes interventions sur un réseau électrique comportent des risques d’électrification et d’électrocution. 

Electrification et électrocution
Electrification et électrocution

Dans l’article et vidéo précédents, nous avons vu les avantages et inconvénients d’une installation domestique en courant triphasé, et la nécessité impérieuse de bien répartir les capacités de consommations de tous les circuits et appareils électriques correspondant à vos besoins.

Le courant triphasé en installation domestique
Le courant triphasé en installation domestique

Nous allons donc maintenant voir comment procéder pour bien effectuer cette répartition sur les 3 phases.

Nous allons prendre l’exemple d’une installation complète comprenant une partie triphasée pour un petit atelier de menuiserie.
Celui-ci sera composé de quelques machines outil:  une raboteuse dégauchisseuse, une scie à ruban, une perceuse à colonne, un aspirateur à copeaux et deux prises triphasées.

Machines outils
Machines outils

Il y aura aussi dans cet atelier à proximité de l’établi 3 blocs de prises en monophasés 230 volts.

Blocs de prises 230v
Blocs de prises 230v

La pompe à chaleur assurant le chauffage au sol de l’habitation sera elle alimentée en triphasé.

Pompe à chaleur unité extérieure
Pompe à chaleur unité extérieure

Une prise de recharge véhicule électrique sera également alimentée en triphasé.

Car-port  prise de recharge
Car-port prise de recharge

Et bien entendu un tableau de répartition des lignes en monophasé dans l’habitation, c’est un exemple volontairement complexe qui permet une compréhension et une adaptation à la plupart des situations.

Schéma de l'installation électrique
Schéma de l’installation électrique

Si le disjoncteur différentiel de branchement sélectif placé par Enedis en limite de propriété permet un léger dépassement d’intensité par rapport au calibrage demandé, ce n’est pas le cas du compteur Linky, il est donc primordial de bien évaluer les besoins de consommations.

Pour bien équilibrer les besoins sur les phases il faut d’abord identifier et répertorier toutes les lignes de l’installation, pour cela je vous invite à consulter cet article et vidéo que j’ai réalisée précédemment qui concerne l’installation en monophasé d’une maison :

plans-installation-électrique-comment-faire
Plan installation électrique: Comment faire ?

Tous les appareils et machines en triphasé ne sont pour le moment pas concernés par cette première évaluation.

Toutes les lignes triphasées
Toutes les lignes triphasées

Lorsque cette liste est établie il faut attribuer à chacune des lignes protégées par un disjoncteur divisionnaire un premier niveau de pondération, vis-à-vis de la puissance estimée consommée par ce circuit, en effet selon les lignes certaines prises ne sont que rarement utilisées, il faut donc bien estimer les besoins.

Pour les lignes de faible consommation comme : éclairage, volet roulant, motorisation de portail, VMC, interphone, on attribue le niveau N 1, qui correspond à une puissance de 0 à1000 watts.

Pour les petites lignes de prises électriques de confort, le niveau N 2 qui correspond à une puissance de 1000 à 2000 watts.

Pour les lignes de prises de confort de plus de 8 prises et les prises spécialisées, chauffage, gros électroménager le niveau N 3 qui correspond à une puissance de 2000 à 2500 watts.

Pour les appareils de forte consommation électrique le niveau N 4 qui correspond à une puissance de plus de 2500 watts.

Niveaux de puissance
Niveaux de puissance
Liste niveaux page 1
Liste niveaux page 1

Liste niveaux page 2
Liste niveaux page 2
Liste niveaux page 3
Liste niveaux page 3
Liste niveaux page 4
Liste niveaux page 4

A chaque ligne monophasée de l’habitation un niveau de puissance est donc maintenant attribué, nous avons 14 niveaux N 1,   2 niveaux N 2,  10 niveaux N 3, et 3 niveaux N 4.

Ce qui fait  14 + 4 + 30 + 12 = 60  niveaux.

Il faut maintenant attribuer à chacun des  3 blocs de prises monophasées de l’atelier le niveau 3, puissance de 2000 à 2500 watts.

Nous avons donc à l’atelier pour les 3 blocs de  prises monophasées :

3 niveaux 3 = 9 niveaux

Donc au total  69 niveaux pour les lignes monophasées.

Liste niveaux page 5
Liste niveaux page 5

Passons maintenant aux lignes triphasées de l’atelier, nous avons un niveau 3 pour la raboteuse, un niveau 3 pour la scie à ruban, un niveau 3 pour l’aspirateur copeau et poussière, un niveau 1 pour la perceuse à colonne, et un niveau 3 pour chacune des prises triphasées.

Pour l’alimentation de la pompe à chaleur je prévoie deux lignes de 32 ampères soit deux fois 7000 watts, une pour l’unité extérieure et une pour l’unité intérieure, j’attribue donc 14 niveaux.

Pour l’alimentation de la prise de recharge d’un véhicule électrique, je prévoie une borne Wallbox de 11 kw et j’attribue donc 11 niveaux.

Le total des niveaux pour les lignes triphasées est donc de 41 niveaux.

Liste niveaux lignes triphasées
Liste niveaux lignes triphasées

Nous allons maintenant pour affiner cette évaluation, attribuer à toutes ces lignes un second niveau en fonction de leur période d’utilisation journalière.

Ligne utilisée seulement le jour, nous attribuons le niveau N J   pastille jaune

Ligne utilisée seulement la nuit nous attribuons  le niveau N N  pastille rouge

Ligne utilisée jour et nuit nous attribuons le niveau N  J/N pastille jaune et rouge

Périodes journalières
Périodes journalières

Le choix d’attribution de ces périodes est forcément arbitraire, et donc personnel,  en l’occurrence, je place tout ce qui concerne l’éclairage en période de (Nuit), et tout ce qui concerne l’utilisation des prises de confort en période de (jour).

C’est cette liste qui va nous permettre de bien répartir les lignes sur les trois phases en fonction de leur puissance requise et de leur période attribuée.

Pour effectuer cette répartition nous nous occupons uniquement des lignes monophasées, et de leurs 69 niveaux, toutes les lignes triphasées sont de fait réparties d’emblée, car elles utilisent les trois phases.

Le brassage des lignes sur les phases est forcément issu d’une réflexion et d’un choix personnel, voici donc ma  répartition sur les 3 phases, en tenant compte des périodes d’utilisation.

Brassage des lignes 1
Brassage des lignes 1

Il en résulte que sur la phase L 1, j’ai placé 11 lignes qui totalisent 22 niveaux.

Sur la phase L 2, j’ai placé 11 lignes qui totalisent 24 niveaux.

Et sur la phase L 3, j’ai placé 10 lignes qui totalisent 23 niveaux.

Nous retrouvons bien nos 69 niveaux concernant toutes les lignes monophasées de l’installation.

Brassage des lignes 2
Brassage des lignes 2

La répartition sur les 3 phases est maintenant optimisée, nous avons une vue d’ensemble des lignes de l’installation monophasées et triphasées, sachant que toutes ces lignes ne consomment pas simultanément, ce sont ces renseignements qui permettront au fournisseur d’électricité en appliquant certains coefficients de déterminer la puissance de l’abonnement à souscrire.

Brassage des lignes 3
Brassage des lignes 3

4 commentaires sur “Alimentation en triphasé : Comment équilibrer les phases ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *