Aller au contenu
Bâtir Sa Maison » Construction » Implantation de la Maison

Implantation de la Maison

  • 4 min read

Après obtention du permis de construire, j’ai nettoyé et déboisé le terrain. Il maintenant temps de passer à l’étape de l’implantation de la maison.

Terrain déboisé
Terrain déboisé

Implantation de la maison en vue du terrassement

N’étant pas réellement pressé, mais aussi pour des raisons d’esthétique à l’égard du site et aussi par soucis d’économie, j’ai décidé de ne pas faire intervenir d’engin mécanique pour effectuer le terrassement.

Etape d’implantation d’un maison

✅ Fabrication des chaises

Nous réaliserons donc le terrassement manuellement. Mais avant, il faut d’abord placer et implanter les « chaises » Les chaises sont nommés ainsi par les maçons car c’est sur ces construction en bois que nous allons nous appuyer pour réaliser les tracé au sol de l’emplacement de la maison.

Pour fabriquer une chaise, il faut quelques planches de 10 ou 15 centimètres de large, et quelques morceaux de chevrons de 6×8 centimètres. Les chaises doivent faire au moins 1 mètre de largeur, cela se présente comme l’indique ce croquis:

Croquis d'une chaise de maçon
Croquis d’une chaise de maçon

✅ Implantation de la maison et mis en place des chaises

Pour implanter la construction sans lunette de géomètre, il faut employer des moyens ancestraux, rustiques peut-être, mais très efficaces.

J’ai tout d’abord déterminé où je désirais situer la bâtisse. Celle-ci sera à 4 mètres de la limite du terrain qui jouxte un chemin communal. C’est donc par là que je commence à mettre en place les deux premières chaises. Ces dernières vont permettre de tracer le mur Est de la maison.
Après avoir tiré un cordeau entre les deux « chaises », il me restait à marquer le point du premier angle qui sera le point de départ des tracés, puis le deuxième angle à quatorze mètres sur le cordeau, (car la construction fera 14 m sur 7m).
Ensuite j’ai mis en place les autres chaises qui sont nécessaires à la continuation de l’implantation. Il fallait que je mette deux chaises à chaque angle. Elles devaient êtres scellées à un mètre environ des points d’angle.
Une fois cette tâche accomplie, j’ai implanté et scellé les 2 autres chaises en appliquant le système ancestral, la règle des 3, 4, 5. Qui n’est autre que l’application du théorème de Pythagore et qui permet de tracer des angles droits avec précision.

Cela consiste à faire sur le cordeau bien tiré entre les deux premières chaises :

(il faut faire ces opérations relativement rapidement car une fois tendu le cordeau au bout d’un certain temps se relâche d’où la nécessité de rapidité d’exécution)

  • une marque à 4 mètres à l’aplomb du premier angle,
  • et une autre marque à 3 mètres sur le deuxième cordeau qui représente l’autre mur,
  • il suffit alors d’ajuster ce deuxième cordeau pour avoir entre les deux marques une distance de 5 mètres
  • et à ce moment là il est certain que l’angle est précisément droit.
La règle des 3 4 5
La règle des 3 4 5

Et voila un aperçu sur le terrain, des chaises et du piquet marquant le premier angle:

Petit aperçu
Petit aperçu

Ensuite j’ai appliqué le même principe pour tracer les autres côtés, comme ceci:

Je trace les autres côtés
Je trace les autres côtés

Pour poursuivre l’implantation de la construction, j’ai mis en place les chaises qui me permettrons de tracer les murs de refend intérieurs.
Puis à l’aide de cordeaux j’ai représenté l’empreinte de la maison au sol, murs et fondations, comme ceci:

Les murs de refend
Les murs de refend

Lien rémunéré par Amazon, dernière mise à jour le 2024-03-04 . En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

A lire aussi :  Rénovation de menuiseries: fenêtre et porte-fenêtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *