PLACO-PLATRE: PLAQUAGE DES MURS DE REFEND






PLACO-PLATRE: PLAQUAGE DES MURS DE REFEND EN IMAGES.


Tous les plafonds sont maintenant terminés, voir la vidéo https://youtu.be/VpGNhhdTEwE
nous allons maintenant procéder au plaquage des murs de refend.






Comment faire ?, le plus simple est de coller les plaques de plâtre directement sur les briques, mais il faut pour cela maîtriser  ce genre de pose, et comme nous ne sommes pas des plaquistes professionnels, il sera difficile  d'obtenir une rectitude et une planéité parfaite !
Après mûres réflexions, vu que nos murs sont parfaitement droits, nous avons eu l'idée d'utiliser des cavaliers et des fourrures !




Donc nous traçons les lignes de pose des cavaliers tous les 60 cm  !  !



Ensuite sur chaque ligne, au milieu de chaque brique, nous perçons un trou avec un foret de 7 mm de diamètre .





Nous introduirons ensuite dans chacun de ces trous, une cheville de 8 mm de diamètre.











Nous équipons ensuite des cavaliers avec des vis à collier  !






Ceci fait, nous vissons ces colliers dans les chevilles, jusqu'au contact avec la brique !





Ensuite nous présentons des fourrures de 3 mètres sur chaque ligne, et nous les clipsons en frappant du poing à hauteur de chaque cavalier !









Ce système va s'avérer très pratique pour habiller les poutres !
Pour fixer les fourrures sur le béton des poutres, nous utilisons des petites chevilles à expansion, ne nécessitant qu'une perforation de 3 cm de profondeur !











Lorsque toutes les fourrures sont en place, on peut commencer à visser les plaques de plâtre !





Lorsqu'on arrive à la poutre, il faut faire une coupe en drapeau !


Cette précaution permettra de lisser une éventuelle petite différence de niveaux  entre les fourrures verticales et horizontales !




Nous répéterons la même opération de l'autre côté de la poutre !





Puis nous continuons à habiller la poutre !



L'habillage des tranches du mur !





Et pour finir le dessous de la poutre !


Après avoir fait l'autre mur et les joints, le résultat final donne déjà un aperçu !



Mais ce n'est qu'après les deux couches de peinture que l'on peut apprécier  ce résultat, il nous apparaît plus que satisfaisant, la planéité de l'ensemble est parfaite, il est impossible de  discerner un joint ou une plaque de plâtre !






Voilà, c'est terminé, cela représente beaucoup de préparation et de travail minutieux, mais le résultat en vaut la peine

Daniel MARCELLIN