Branchement Eco-Compteur comment faire ?

L'Eco-compteur est un petit ordinateur chargé d'informer l'abonné au réseau de distribution d'électricité, sur sa consommation totale et ses consommations partielles.
Il est obligatoire dans toutes nouvelles installation nécessitant une attestation de conformité.
Ils existent en différents formats de différentes marques.
Celui dont j'ai choisi de vous parler aujourd'hui est le produit phare d'une grande marque Française.

Le principe est simple, ce sont des dispositifs appelés TORE, a l'intérieur desquels on va faire passer les conducteurs de phase (rouge ou noir) qui partent de chaque petit disjoncteur divisionnaire sur le tableau de distribution pour alimenter les différentes lignes.  


Le but est de sectoriser toute l'installation, pour permettre de connaître la consommation individuelle de chaque secteur, et bien entendu la consommation totale.
Alors pour commencer cette appareil doit être alimenté et protégé par un disjoncteur divisionnaire de calibre  2 Ampères.
Il est généralement placé sur le dernier rang du tableau de répartition après le para-foudre et le disjoncteur différentiel en tête de rang, alimenté et protégé par un disjoncteur divisionnaire de 2 Ampères.



Ceci fait, le branchement des tores peut être effectué, le plus pratique est de le faire au fur et à mesure du câblage des lignes .
Il y a cinq entrée de tores sur l'Eco-compteur.


L'entrée C1 est réservée au chauffage, donc quel que soit votre mode de chauffage, panneaux rayonnant, inertie, pompe à chaleur etc., il faut faire passer les conducteurs de phase dans le tore branché sur cette entrèe.
Capacité de réception des tores :
1    conducteur de 25mm² ou 1 de 16mm² ou 1 de 10mm²
4    conducteurs de 6mm²
7    conducteurs de 2,5mm²
10  conducteurs de 1,5mm²
Chaque entrée peut recevoir 2 tores, 
Dans le cas que je vous présente, il s'agit d'une pompe à chaleur, elle est alimentée par deux conducteurs de 6 mm²  32 Ampères, une ligne pour l'unité intérieure et une ligne pour l'unité extérieure.


Nous allons donc faire passer à l'intérieur de ce tore les deux phases correspondantes.
Il faut bien respecter le sens du courant: du disjoncteur divisionnaire vers la ligne  !



L'entrée C2 est affectée au refroidissement il faut donc faire passer dans ce tore les conducteurs de phases des modules de climatisation, si il n'y en pas, on peut très bien consacrer cette entrée à une autre secteur, par exemple tout l'éclairage !

L'entrée C3 est affectée à la production d'eau chaude, il faut donc faire passer dans ce tore, le conducteur de phase du chauffe eau cumulus ou le conducteur de phase de la résistance d'appoint d'un chauffe eau thermodynamique ou de celui de la résistance d'appoint d'un chauffe eau solaire !

L'entrée C4 peut être affectée par exemple à tout ce qui concerne la cuisine, il faut faire passer alors dans ce tore les conducteurs de phase des plaques de cuisson, du four traditionnel, du four micro-ondes, du réfrigérateur, du congélateur, de la hotte aspirante, et des prises du plan de travail, sachant que l'on peut utiliser un deuxième tore par entrée si un seul n'est pas suffisant !

Enfin l'entrée C5 peut être consacrée a toutes les autres prises de la maison, avec un ou deux tores.
Si toutes les lignes ne peuvent êtres prises en compte l'ecocompteur possède une fonction autres consommations, qui permet via le compteur ERDF de faire la différence entre les consommations surveillées et les autres pour que le total corresponde !

Pour que cette fonction soit opérationnelle, il faut relier l'écocompteur au compteur ERDF, qu'il soit à l'intérieur de la maison ou comme c'est souvent le cas maintenant en limite de propriété.
Pour cela il faut prévoir soit un câble 2 conducteur diamètre 0,75 mm², soit 2 conducteur un rouge un noir (bien qu'il n'y ai pas de polarité) de 1,5mm².
ATTENTION TOUJOURS PRENDRE DES PRECAUTIONS LORSQU'ON INTERVIENT SUR LE COMPTEUR ERDF, ( GANTS ET MATERIELS   ISOLES)
  IL EST TOUJOURS SOUS TENSION !!!




L'Eco-compteur possède deux autres entrées pour le comptage de la consommation du gaz et de l'eau.

Cependant ces deux fonctions demande un certain investissement dans des appareils domotiques de controle filaire ou radio qui fonctionnent par l'écoute des impulsions des compteurs d'eau et de gaz de ville .

Pour finir, l'Eco-compteur possède une entrée USB  et une entrée  RJ45  pour le branchement avec le tableau de communications et donc la consultation des données par internet.

Il ne me reste plus maintenant qu'à vous donner la notice pour la prise en main de l'appareil !







Voilà, j'espère avoir été suffisamment explicite !

Daniel MARCELLIN


VIDÉO RÉCAPITULATIVE