Comment faire des génoises ?


Il y a la façon traditionnelle de réaliser des rangs de génoises, voir les précédents articles  (Modélisation 3D - Maçonnerie des Génoises)
 ou (Pose et maçonnerie des Génoises), sur  la chaîne You Tube  Daniel Marcellin qui implique l'utilisation d’échafaudages pour effectuer ce travail !



Confronté à ce problème, car ne possédant pas d’échafaudage, il a fallu trouver des solutions pour pallier  ce manque, et trouver le moyen de réaliser ces génoises, en travaillant uniquement de l'intérieur au niveau des combles !


En premier lieu, ce ne seront pas des tuiles canal traditionnellement utilisées pour réaliser les génoises, mais  des éléments prévus à cet effet qui seront choisis, (éléments, qui, de fait ne reviennent pas, ou peu plus cher)!

Ces éléments sont composés de deux tuiles, en deux longueurs différentes 30 cm et 40 cm !





La principale difficulté pour construire de l’intérieur, est de trouver le moyen de sceller tous ces éléments, sans que le mortier ne déborde sous la génoise  !

De plus, il est nécessaire de réserver un espace d'un centimètre de vide environ, au bout de la tuile pour permettre ensuite de réceptionner l'enduit de finition !

 La solution est de remplir ces éléments de mortier, éléments qui seront ensuite utilisés, après séchage !

Pour cela il faut confectionner un moule adapté à cette tâche !



Cet instrument va  permettre de remplir avec du mortier,  les deux formats de double tuile !




Cet espace correspond au dépassement des tuiles,  soit 8 cm , 
( 7 cm de dépassement  plus 1 cm pour l'enduit de finition )

C'est donc pour commencer les doubles tuile de 30 cm qui passeront au moule !



Il faut en préparer une quantité suffisante pour réaliser un pan de toiture !



 Le premier rang va maintenant pouvoir, être réalisé sur un pan de toiture !

La première étape, est le collage des faux pare feuille !

Ce sont de petites briques plâtrières de 20 cm sur 40 cm  et d'une épaisseur de 2,5 cm !


Elles sont striées sur un côté !



Et lisse comme un véritable pare-feuille sur l'autre côté !

C'est cette face qui sera visible sous les génoises !



Pour commencer ces deux rangs de génoises, un gabarit représentant les différentes étapes sera fixé à chaque extrémité du mur .

Il y  aura donc,  un premier rang de pare feuille dépassant de 4 cm,  (3 cm  + 1 cm d'enduit).

 Un rang de double tuile petit modèle et son bandeau dépassant de 7 cm .

 Un second rang de pare-feuille dépassant de 3 cm,  et enfin un second rang de double tuile grand modèle et le bandeau final dépassant également de 7 cm !

Le tout dépassera donc de 21 cm par rapport au mur.



 Un cordeau est tiré,  à la hauteur de l'encoche du premier rang de pare feuille et les éléments  sont collés, ils dépasseront de 4 cm            (3 cm plus 1 cm  pour l'enduit) !



Vue de dessous!


Lorsque ce premier rang de pare feuille est collé sur un des pans de toiture,  le cordeau est placé sur le gabarit à l'encoche supérieure suivante, ensuite  les doubles tuile petit modèle préalablement remplies de mortier sont collées sur les pare-feuille !

Ceci fait,   le coffrage pour couler le premier bandeau est mis en place !



Ces coffrages  sont conçus de façon à préserver un vide d'un centimètre,  toujours pour l'enduit de finition.
 Pour cela  à l'intérieur du coffrage des longueurs de contreplaqué de 1 cm d'épaisseur, découpées à l'image des doubles tuile sont fixés sur la tranche supérieure !



 Quelques morceaux de treillis sont mis en place dans le coffrage, pour ferrailler  et le mortier est coulé !






Cette opération est effectuée de bon matin pour permettre le décoffrage  le soir,   car d'éventuelles bavures sont possibles.
Elles pourront ainsi  être grattées aussitôt,  car le lendemain elles ne seraient plus traitables !

Ensuite c'est le tour du second rang de pare-feuille !
Toujours en tirant un cordeau placé sur l'encoche du gabarit correspondant !

Des morceaux de pare-feuille sont nécessaires pour combler l'arrière du rang !

Viens après le second rang de double tuile (grand modèle)  et son bandeau de mortier, toujours avec la même façon de procéder !



Quelques petites fissures apparaissent mais elles ne sont que superficielles et un peu d'eau et quelques coups de spatule suffisent à les combler !

Après décoffrage, la vue intérieure est bien entendu brute elle permet de bien visualiser les différentes étapes !



Mais l'extérieur est  satisfaisant .
L'enduit sera facile à appliquer et il sera même possible de laisser tel quel ! !






En procédant de cette façon, l'économie en temps est considérable 
par rapport à la mise en place d'un échafaudage,   sans compter le coût d'un achat ou la location du matériel ainsi qu'un travail inconfortable en hauteur !

En fait  gain de temps et sécurité avec un résultat peut être équivalent sinon supérieur !


Vidéo :