Construction du rez de chaussée 1

 
15 Octobre 2005.
 
Mise en place du premier moellon:



Pour cela je fais du mortier avec du sable à bâtir:



Je le confectionne avec ma bétonnière ,d'une capacité de 150 litres:


Ma façon de procéder est la suivante:  je mets dans ma bétonnière environ 10 litres d'eau (cela dépend du degré d'hydrométrie du sable ) puis je mets 5 ou 6 pelles de sable, ensuite j'ajoute 2 tiers de sac de ciment( sac de 35 kg ) et je rajoute du sable jusqu'à saturation de ma bétonnière en rajoutant si besoin un peu d'eau, il ne faut pas que le mortier soit trop liquide alors je teste en faisant couler un peu de mortier dans ma brouette et si le tas reste pyramidal c'est OK ! sinon je rajoute un peu de sable.


Pour construire j'ai des fondations qui sont propres et de niveau je vais donc essayer de garder ce niveau rang après rang pour éviter de faire ce qui est appelé par les maçon arase (c'est à dire faire en haut du mur avant la dalle,  un petit coffrage sur tout le pourtour pour rattraper le niveau), pour cela je plombe à chaque portion de mur mes angles et je m'efforce de garder le niveau avec une règle et un niveau, comme ceci:




Ensuite je place un cordeau bien tiré entre les deux moellons d'angle fraîchement placés, je mets une pointe de 30mm a chaque angle entre le moellon et le cordeau, de façon à ce qu'il y est un petit espace entre le cordeau et le moellon,comme ceci:



Ensuite je dépose du mortier sur le rang précédent sur une épaisseur d'environ 5 centimètres, comme ceci:



Et je mets en place tous les moellons qui vont constituer le rang, en quinconce, il suffit de les aligner par la base avec le rang précédent, et de garder l'espace des pointes au cordeau et alors le rang sera droit,et d'aplomb, ensuite j'enlève avec ma truelle l'excèdent de mortier et je remplis les joints entre chaque moellon.
Novembre 2005.

Jusqu'à hauteur de poitrine la construction est rapide, pour après je me suis procuré deux petits échafaudage roulant, ils sont très pratiques et l'on peut travailler jusqu'à 4 mètres de hauteur.
sur ce cliché on voit le début de la première embrasure, ce terme désigne l'espace laissé pour les ouvertures,



Je suis à ce moment là a moitié de la hauteur du rez de chaussée.


J'arrive à la hauteur de la dalle de l'étage je vais donc faire le premier chaînage, mais d'abord je vais couler tous mes poteaux d'angle, pour cela j'ai fabriqué un entonnoir, car le remplissage sans cela n'est pas facile:





Avant de couler le béton dans les poteaux il faut pratiquer un trou au premier moellon d'angle à la base du mur et à l'aide d'une tige de fer à béton nettoyer au maximum l'intérieur du conduit, après je coule le béton, pour vibrer j'ai trouvé une astuce , j'appuie le burin plat de mon marteau burineur sur le ferraillage et je vibre, c'est super efficace.
Pour la préparation du béton j'utilise du mélange béton, c'est du sable à  bâtir et du gravier mélangés, comme ceci:



Comme expliqué antérieurement pour le mortier, je mets dans ma bétonnière environ 10 litres d'eau (cela dépend du degré d'hydrométrie du mélange ), ensuite je rajoute quelques pelles de sable et un sac de ciment de 35 kg, je rajoute du sable et un peu d'eau si nécessaire jusqu'à saturation de ma bétonnière en gardant le béton suffisamment liquide, mais sans trop.

Préparation des linteaux: 

 Les linteaux sont les dessus d'embrasure, je décide que leur hauteur soit de deux rangs, comme ceci:


L'emplacement du linteau est tributaire de la hauteur de chaque embrasure de porte et fenêtre, il faut donc que j'anticipe lors de l'élévation des murs, que je garde la place du linteau, par exemple pour le portail du garage je réserve la place à partir du neuvième rang.
Au sujet des embrasures il est primordial d'avoir les côtes exactes des menuiseries que j'ai choisies, car il y a deux façons de poser les menuiseries, en tunnel ou en applique, en tunnel la fenêtre ou la porte rentre dans le trou de l'embrasure, en applique elle se pose contre le mur face à l'embrasure ( en cas d'isolation thermique ), en laissant 1 cm de plus tout autour des dimensions tableau donné par le fabriquant des menuiseries, qui sont les côtes de l'embrasure finie avec l'enduit de façade, mais j'en parlerai plus tard au moment de poser les menuiseries.


Après avoir atteint le onzième rang et coulé tous mes poteaux je place mes pré linteaux, ce sont des plaques de béton précontraint, c'est a dire légèrement arc boutées de façon à ce que, une fois qu'elles supporteront le béton elles se mettent de niveau, ces plaques servent de fond de moule dans le coffrage, elles font 20 centimètres de large, la longueur est à la demande sans toutefois dépasser 2 mètres, voir cliché:


Je ferraille mes linteaux avec des armatures adaptées, 4 fers à béton de 10 mm de diamètre disposés en carré de 15 cm sur 15  reliés par des étriers, voir clichés:




Je les mets en place, voir croquis:


Je coffre mes linteaux comme indique  ce cliché:


Puis je coule mes linteaux, je vibre le béton en utilisant mon marteau burineur, en appuyant le burin a différents endroits sur le ferraillage.


Je vais maintenant placer sur tous les murs, le dernier moellon avant la dalle, ce dernier est un U, voir clichés suivants:






Pour ce dernier rang, il faut que j'apporte un soin particulier pour qu'il soit de niveau partout, car c'est sur lui, que sera posé la dalle de l'étage.

Je vais maintenant effectuer le ferraillage du chainage, pour cela j'utilise des épingles, l'épingle est une armature simple composée de deux fer à béton de 10 mm de diamètre reliés par des étriers, voir cliché:


Je place ces épingles dans les U, ensuite à chaque angle simple et chaque angle double, comme pour les fondations je mets des équerres, une en dessous et une en dessus, voir croquis:


Après avoir ferraillé tout le chaînage et attaché le tout solidement, je coule le béton.

Puis le temps du séchage, je vais confectionner des passerelles sur le côté EST de la construction pour accéder plus facilement à l'étage et approvisionner en matériel:


Ensuite je pourrais commencer à poser mes poutrelles précontraintes, ces poutrelles, comme les pré-linteau, sont arc-boutées, de façon à se trouver de niveau après chargement des hourdis, voir clichés:

Poutrelles:




Hourdis  

Pour bien disposer mes poutrelles il faut que je fasse un plan de la dalle, voir croquis:



Les poutrelles font 10 cm de large au talon,les hourdis font 52 cm au talon, pour couvrir la dalle il me faut une rangée de 11 poutrelles de 330 cm de longueur et une rangée de 11 poutrelles de 340 cm de longueur, je commence par une poutrelle placée à 30cm du mur, ensuite je place mes poutrelles l'une après l'autre en les chargeant de hourdis j'arrive avec une poutrelle qui se trouve contre le mur opposé.

Une fois tout installé voici ce que cela donne en vue de dessus:


Sur ce cliché on voit la passerelle qui est très utile pour approvisionner en matériel:

Ensuite je mets sur tout le périmètre des murs extérieurs, des pannelles, ce sont des petits moellons de 3x20x50 que je scellent au ciment prompt, car pour qu'elles ne bougent pas et restent droites et d'aplomb il faut que cela soit scellé rapidement, voir cliché
Pannelles:



Comme on peut le voir sur le cliché suivant les pannelles doivent êtres d'aplomb et de niveau, car ce sont elles qui détermineront la hauteur du béton coulé pour effectuer la dalle.

Je vais maintenant ferrailler la dalle, d'abord je place une épingle tout autour des murs avec dans chaque angle simple et chaque angle double des équerres, une en dessous et une en dessus comme précédemment pour le chaînage, ensuite je mets un treillis métallique sur toute la surface de la dalle, sur chaque poutrelle et à chaque extrémité, je mets un chapeau, que je fais avec un fer à béton de 8 mm de diamètre, ce chapeau je l'attache à l'épingle du chaînage, voir croquis:

Sur le plan initial de la toiture, j'avais prévu des fermettes,(ce sont des armatures en bois toutes prêtes en forme de pignon de toiture, c'est très pratique peut-être,  mais il y a un inconvénient majeur pour moi, c'est la possibilité de circulation dans les combles)
Après mures réflexions, j'ai pris la décision de faire une entorse au plan initial, je vais faire une toiture avec charpentes traditionnelles, c'est-à-dire des pannes,des chevrons et des liteaux, mais cela je l'expliquerai plus tard au moment de couvrir la construction.
Pour le moment, les conséquences de cette décision sont, de prévoir à l'étage la continuation des murs de refend du rez de chaussée qui seront pourvus de pignons de toiture, il faut donc que je prévois et que je place des armatures de poteau d'angle supplémentaires, notamment pour les passages du salon et de la chambre,
Je fais fais donc un plan  pour bien situer et placer ces armatures, voir cliché:



Une fois tout bien ficelé comme ceci:





Je cale toute la dalle par en dessous avec des madriers en bois, un au sol et un au contact des poutrelles, entre les deux madriers je mets des étais mécaniques, dont je clous les bases aux madriers, je place ce dispositif exactement au milieu des poutrelles, je fais en sorte que le madrier supérieur soit placé juste au contact des poutrelles sans toutefois les soulever



je mets un étai par poutrelle, comme ceci:

Janvier 2006

Tout est prêt, je peux couler la premiére dalle, je commande du béton tout prêt, du 350 (350 kg de ciment par mètre cube), je fais également intervenir la pompe à béton, pour répartir le béton de façon homogène sur toute la surface de la dalle, je place trois règles carrées en aluminium de 4,5 cm de coté et de 3 mètres de longueur réparties à intervalles réguliers, la hauteur de ces règles correspond à-peu-prés à la hauteur du béton sur le treillis métallique et les hourdis, ensuite je coule du béton  en partant du coté opposé à la passerelle d'accès sur la longueur des règles, ensuite avec une règle aluminium de 6 mètres, aidé par une autre personne j'égalise le béton en faisant riper transversalement la grande règle sur les trois autres, ensuite je les enlève et je bouche les empreintes de règle, après je recommence jusqu'au final, et voila le résultat:


Dan51

1 commentaire :

Dominique a dit…

Bonjour,

Je vais faire un escalier chez moi. Je suis complètement débutant en maçonnerie et en faisant une recherche sur le net je suis tombé sur votre blog que je trouve très bien fait.
J'ai une question : que l'on fasse du béton avec une bétonnière ou "à la main', est ce qu'on met la même quand tité de sable/gravier/ciment ?

Merci

Dominique